Régime Miami

Le régime Miami

Vous êtes prête à changer votre alimentation sur le long terme pour affiner votre silhouette ? Le régime Miami miamidietdevrait vous convenir. Très axé sur les fruits et les légumes, ce programme prend en compte les calories et proscrit les aliments à fort index glycémique

Les principes du régime Miami

Pendant une première phase de 2 semaines, les féculents ainsi que les sucres (pain, pomme de terre, riz, fruits, alcool) sont supprimés, au profit des protides (oeufs, viande, poisson, légumes). Après cette phase, l’organisme est censé ne plus réagir de la même façon à l’alimentation.

Durant la deuxième phase, il s’agit de réintroduire progressivement les aliments jusque-là interdits, en commençant par ceux possédant un faible index glycémique comme certains fruits, le pain, le riz et le couscous complets. Quand on a perdu quelques kilos, on passe à la dernière étape.

La troisième phase, la plus souple, est à adopter définitivement. Il s’agit d’habitudes alimentaires saines, basées sur le tri entre les bonnes et mauvaises graisses, les bons et mauvais sucres.

Les avantages du régime Miami

Satieté et bien être

Variété alimentaire

Perte de poids

Les inconvénients du régime Miami

Ce régime induit l’effet yo-yo à cause de la perte de poids rapide des deux premières semaines.

Le régime recommande l’aspartame, ce qui pose deux problèmes : d’une part, les sujets n’apprennent pas à se défaire du goût du sucre; d’autre part, l’usage de l’aspartame est controversé pour la santé.

À long terme, la faible quantité de produits céréaliers pourrait amener un déficit en vitamines B1, B2, B3, B9, ainsi qu’en minéraux tels que le magnésium et le phosphore (voir notre fiche Palmarès des nutriments Phosphore).

Les personnes qui pratiquent des activités d’endurance telles que le vélo, le ski ou divers types d’entraînement pourraient connaître une baisse de performance étant donné l’insuffisance de glucides.

Le régime Miami est un régime « taille unique » : il ne tient pas compte des différences génétiques entre chaque individu qui déterminent des besoins nutritionnels différents.

Il néglige, à tort, l’importance de l’exercice sur la perte de poids.

Le régime entraîne une certaine perte de tissus sains, dont les muscles notamment.